Clubhouse : anatomie du nouveau réseau social 100% vocal

Clubhouse : anatomie du nouveau réseau social 100% vocal

Clubhouse : anatomie du nouveau réseau social 100% vocal

Deux forts personnages de la Silicon Valley, Paul Davison et Rohan Seth, se sont alliés pour créer l’application Clubhouse en mars 2020. Paul Davison est le créateur de Highlight tandis que Rohan Seth est un ingénieur de chez Google. Clubhouse a été créée durant la pandémie et a beaucoup aidé ses membres à surmonter le confinement.

Qu’est-ce que Clubhouse ?

Ce réseau social vocal consiste à permettre à ses membres d’intégrer des débats, appelés rooms. Durant des laps de temps précis, chaque discussion a lieu. Elle tourne autour de l’entreprenariat, du développement personnel ou tout simplement de sujets en vogue dans la société. Il n’est pas possible de diffuser des vidéos ou des photos sur cette application, seule la voix sert de moyen de communication. L’application ne dispose même pas de messagerie. En d’autres termes, ce serait une table-ronde à distance. Aujourd’hui, on compte plus de 10 millions de téléchargements. Quoique cette innovation ne soit pas encore assez connue, elle vaut plus d’un milliard de dollars. Clubhouse est disponible partout dans le monde, sauf en Chine, où elle a été bloquée en février dernier. 

Selon nos sources, jusqu’à maintenant, ni les administrateurs de rooms, ni les intervenants ne sont payés, tout comme pour les membres du programme pilote. Les revenus quant à eux, proviendraient des points suivants :

  • La vente d’accès à certains débats 
  • Les abonnements
  • Les dons

Comment Clubhouse fonctionne ?

Vu qu’il s’agit d’un réseau social, une inscription est obligatoire afin de créer son profil. Aussi, un numéro de téléphone est requis pour chaque création de profil. En fonction des informations renseignées à l’inscription, l’application propose au nouveau membre les comptes qui pourraient les intéresser. Les débats sont organisés dans des « rooms » pendant un créneau prédéfini. Ceux qui assistent à la discussion peuvent y participer par le biais de l’option « lever la main ». Si les administrateurs du room autorisent à la personne qui lève la main de s’exprimer, ils le font « monter sur scène ». Afin de découvrir les autres salles de discussion, il y a l’onglet Explorer. Notons que chaque salle a la capacité de recevoir simultanément 5 000 personnes. Toutefois, il appartient aux administrateurs d’ouvrir leurs discussions au public ou de les rendre privées. Parmi les célébrités qui utilisent Clubhouse, on compte Elon Musk de Tesla Motors, Mark Zuckerberg de Facebook, l’actrice Ashton Kutcher…. Ces personnalités de renommée internationale ont accru la notoriété de l’application.

Clubhouse serait plutôt un club de discussion qu’un réseau social. La voix étant perçue comme le meilleur moyen de communication, elle est difficilement falsifiable. Les échanges au sein de Clubhouse sont donc authentiques et personnels. Chaque membre peut créer son propre salon et animer son propre thème. Il y a ceux qui s’échangent des histoires, de l’humour, de l’expérience ou ceux qui demandent des conseils, la liste est non exhaustive. Cette liberté d’expression est un point à ne pas ignorer. C’est ce qui manquait à la population, surtout durant la période de confinement de l’année 2020. Par conséquent, les développeurs de cette communauté ne disposent pas encore de moyens afin de suivre les audiences. Il est donc impossible de déterminer la popularité des discussions dans les salles.

Vu que les discussions et les rooms ne sont pas permanents, les membres se doivent d’être attentifs et branchés pour ne pas manquer les thèmes qui les intéressent. C’est ce phénomène de FOMO ou « Fear Of Missing Out » que Clubhouse développe. Du coup, les utilisateurs ont peur de passer sur des sujets. Les éventuels succès enregistrés de Clubhouse auraient poussé les réseaux sociaux quotidiens, notamment Facebook et Twitter, à développer leurs plateformes. Il y a Facebook qui travaillerait sur l’intégration d’une option « salon de discussion vocale ». Twitter quant à lui serait déjà en phase test dans ce nouveau projet. 

Sur invitation uniquement….

Comme ce réseau social est encore en bêta, ses fondateurs l’ont paramétré privilégiés. En effet, il n’est possible de s’y inscrire que si la personne a reçu une invitation de la part d’un membre. Un nouveau membre a en sa possession deux invitations, son quota pour élargir la communauté. Cette situation suscite encore plus le suspens auprès des membres potentiels. D’ailleurs, certaines personnes vendent ces invitations sur la toile à 200 dollars. Pour mieux contrôler Clubhouse, il est de la responsabilité de chaque parrain de garantir les bonnes mœurs de ses filleuls, au risque de se faire exclure. Il y a cependant une autre possibilité d’intégrer le réseau, certes l’attente est plus longue mais cela pourrait en valoir la peine. Il s’agit de réserver un pseudo sur la liste d’attente après avoir téléchargé l’application.      

Jusqu’à maintenant, Clubhouse ne marche que sur IOS. Il est nécessaire d’aller sur l’App Store pour ce faire. Ceux qui utilisent des téléphones Android doivent attendre un peu plus pour pouvoir en profiter. En bref, ce serait un réseau social VIP.

La sécurité des données sur Clubhouse

Vu le système de ce réseau social qui importe directement le carnet d’adresses lié au numéro de téléphone de chaque membre, la sécurité des données privées laisse à désirer. Il y a eu un cas où un membre a diffusé quelques audio de différents rooms sur internet. Un incident qui a déplu à l’équipe et qui les ont amenés à exclure l’utilisateur et renforcer les mesures pour empêcher ces faits. En effet, les accès aux salons sont garantis éphémères. C’est d’ailleurs une des particularités de Clubhouse. Toutefois, les discussions sont enregistrées automatiquement pour des raisons de sécurité. On peut espérer des améliorations sur les lacunes observées durant cette phase de développement de l’application.

Récemment, plus précisément le 5 mars 2021 dernier, une mise à jour a été effectuée sur Clubhouse. En effet, dorénavant, chaque membre peut créer des groupes pour réunir les utilisateurs qui ont un intérêt commun. Ces clubs seront rapides et aisés à contacter par l’animateur d’un room à chaque fois qu’il y a des thèmes liés à leurs centres d’intérêts.

Si vous souhaitez une invitation pour rejoindre ClubHouse, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentant cet article.


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des conseils

et des stratégies sur le marketing digital :

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.