Les outils et sites de vérification de l’information

Les outils et sites de vérification de l’information

Les outils et sites de vérification de l’information

Aujourd’hui, tout le monde et non plus seulement un journaliste, doit faire attention aux sources d’informations qu’il utilise pour ne pas publier des fake news sur ses réseaux sociaux et, plus généralement, des actualités portant des données et des informations incorrectes. Car, prendre des décisions basées sur les informations disponibles est aussi critique dans la vie personnelle que professionnelle. Mais comment décider aujourd’hui si une donnée est vraie ou pas ? Comment savoir si les informations sont manipulées, exploitées ou simplement erronées ? Dans cet article, nous vous proposons quelques astuces pour vérifier l’authenticité des images, des vidéos et de l’identité.

Quels sont les outils de vérification d’images ?

Recherche d’image inversée avec Google 

Commençons par les outils qui permettent de vérifier l’authenticité des images. Combien de fois n’avez-vous pas rencontré des images manipulées sur les réseaux sociaux ? Ou des images qui vous semblaient trop belles pour être vraies ? Afin de ne pas rester dans le doute, le premier outil est la recherche inversée d’images, proposée par Google.

Comment ça marche ? Il suffit d’aller simplement sur la page d’accueil de Google Images, de cliquer sur l’icône de l’appareil photo et de télécharge votre photo ou, si vous ne l’avez pas encore téléchargée, de copier simplement le lien. Comme vous le savez peut-être, chaque photo mise en ligne à sa propre URL. L’URL signifie Uniform Resource Locator et désigne l’adresse qui indique la localisation d’une ressource Internet. Il s’agit d’une référence à une ressource Web telle qu’un site, une page ou un fichier… Si vous ne savez pas comment obtenir l’url, faites un clic droit sur la photo et copiez l’adresse de l’image. Une fois que vous l’avez fait, vous la collerez sur Google dans l’espace prévu pour, et vous pourrez voir tous les sites où cette photo a été utilisée. 

Le site web canadien TinEye

Tineye fonctionne de la même manière que la recherche d’images inversée de Google. Ce n’est pas un outil Google, mais il est tout aussi fonctionnel. Ici aussi, il vous suffit de télécharger les photos ou les images pour savoir où elles ont été utilisées. Cependant, Tineye a une autre fonctionnalité très intéressante. En plus d’identifier l’originalité d’une photo, vous pouvez vérifier si les votre ont été utilisées en ligne.

FotoForensics

Avec cet outil toujours gratuit, vous vous sentirez presque comme un enquêteur. La méthode d’utilisation est toujours la même que les deux précédents sites. Téléchargez la photo que vous avez trouvée ou envoyée ou si vous l’avez trouvée sur le net, copiez et collez l’adresse. L’outil vous donnera des informations qui vous feront comprendre si la photo a été retouchée ou non. Avec l’analyse du niveau d’erreur, vous pourrez voir s’il existe différents niveaux de compression qui indiquent clairement une retouche photo ainsi que lire les métadonnées de celle-ci qui vous donneront des informations sur la photo elle-même, avec quel appareil elle a été prise, etc.

Quels outils pour vérifier l’authenticité des vidéos ?

Le YouTube DataViewer

Concernant les vidéos, vous pouvez vous tourner vers YouTube Data Viewer qui vous permet de vérifier la date et l’heure de téléchargement d’une vidéo YouTube. Entrez simplement l’url de la vidéo et avec cet outil, créé par Amnesty International USA, vous pouvez recouper ce que vous savez et ce que vous avez dit ou vu en personne et les vidéos que vous trouvez sur Internet.

Le RevEye

Le RevEye est une extension de Google Chrome qui vous permet de vérifier les images qui ont été utilisées comme aperçu dans les vidéos YouTube. Il vous suffit de cliquer tout simplement sur le bouton droit pour effectuer une recherche inversée et comprendre où l’image a déjà été utilisée.

Quid des outils pour vérifier l’identité ?

Le WHOIS

Dans la continuité des outils de contrôle des faits et donc de la source, WHOIS est un outil qui peut être bien utile. Comment ça marche ? Fondamentalement, WHOIS vous permet de vérifier à qui appartient un site Web et ce, en utilisant son domaine et son adresse IP. Mieux encore, il permet de savoir quand le site a été créé et enregistré, où il a été fait et quel genre de contrat il a passé. Cela peut être vraiment utile lorsque vous tombez sur certaines informations d’un site et que vous souhaitez savoir par exemple s’il y a un intérêt spécifique à les diffuser. Vous pouvez alors vous retrouver devant un faux site d’actualités.

L’email-checker

Comment savoir si l’adresse e-mail qui vous a été donnée, est vraie ou non ? Ou que faire si quelqu’un qui a commenté votre article, a fourni une fausse adresse ? Cliquez simplement sur le vérificateur d’e-mails qu’est l’email-checker, entrez l’adresse et attendez que l’outil vérifie l’authenticité de celle-ci, potentiellement porteuse d’une information manipulée.

Trois autres outils 

Au-delà des outils décrits ci-dessus, il en existe bien d’autres tout aussi précieux et efficaces, avec lesquels vous pourrez lever un coin de voile sur la crédibilité. Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • Geofeedia : Grâce à une analyse conjointe des publications partageant une même localisation, Geofeedia aide beaucoup dans le processus de vérification ;
  • Copyscape : Cet outil vous aide à trouver des pages Web sur lesquelles un texte a été publié afin de trouver des sites qui, légitimement ou non, les ont utilisés ;
  • LinkedIn : LinkedIn peut vous aider à obtenir des données complémentaires, suivre et vérifier l’identité d’un individu.

Par ailleurs et avec un peu de bon sens, nous pouvons également ajouter que :

  • Si une nouvelle est trop belle pour être vraie ou capable de confirmer notre opinion ou de soutenir notre position, alors cette nouvelle mérite d’être vérifiée trois fois ;
  • Si nous nous soucions de notre image de marque personnelle ou de l’autorité de la communication d’entreprise, il vaut mieux ne pas partager les messages avec la mention « … partager ce message ». Ce sont des cas fréquents !

 


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des conseils

et des stratégies sur le marketing digital :

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.