E-réputation, comment la gérer

E-réputation, comment la gérer

E-réputation, comment la gérer

A l’ère du tout numérique, soigner sa réputation sur Internet est devenu indispensable car  en cas de bad buzz, les choses peuvent vite devenir incontrôlables. Heureusement des méthodes existent pour veiller sur sa e-reputation,  certaines agences de communication s’en sont même fait une spécialité.

E-reputation, quand Internet dérape

Histoire de l'e-réputationLa réputation est l’opinion positive ou négative du public sur une chose ou une personne. Si la notion même de réputation remonte loin dans le temps, le mot va prendre plus d’ampleur au cours du XXème siècle. Avec le développement de la société de consommation, la perception d’un produit, d’une organisation, d’une société par le grand public va déboucher sur l’utilisation de « Image de marque ».

La démocratisation d’Internet à la fin des années 90, va tout bouleverser. Pour la première fois, le consommateur peut donner en temps réel et depuis n’importe où son avis sur un produit, une marque.

En 2001, le terme e-reputation fait son apparition dans un article intitulé « E-réputation et le management des marques ». Le terme e-reputation va prendre une toute autre ampleur avec le boom des réseaux sociaux et des blogs. La vie personnelle étant de plus en plus exposée numériquement, l’e-reputation va s’étendre à tout internaute. D’un simple clic, il est possible d’en savoir énormément sur une personne.

Les entreprises à la recherche d’un profil particulier, ne vont pas se priver d’utiliser les moteurs de recherche pour en savoir plus. Au point qu’aujourd’hui bien des français s’en inquiètent.

E-reputation, se protéger et se défendre

Social Media et e-réputationPour contrer les effets négatifs d’une exposition numérique, il existe quelques méthodes.

Il faut vérifier régulièrement sa réputation en utilisant les fonctionnalités gratuites des moteurs de recherche. A l’exemple de Google Alertes ou des logiciels de surveillance payants. Certains outils comme Kred ou Klout permettent également de mesurer l’influence des réseaux sociaux.

Il est nécessaire de demander la suppression des contenus négatifs en s’adressant directement à l’auteur de l’article. Il faut savoir que la responsabilité de l’auteur est engagée pour une durée de 3 mois. Enfin, tout citoyen de la communauté européenne peut également contacter Google et faire disparaitre un résultat du moteur de recherche, en utilisant son droit à l’oubli numérique.

E-réputation et Bad buzz

Pour éviter que ne s’installe le bad buzz dont ont été victimes certaines entreprises comme Castorama au mois de mai dernier, il est bien de communiquer au plus vite. Chaque mot devra être soigneusement pesé. Cette communication sera suivie par une campagne active afin de donner l’image la plus positive.

Comment faire en sorte qu’un contenu non désiré n’apparaisse plus dans les premières pages Google ? Il faudra simplement l’enfouir le plus loin possible en multipliant la publication de contenus positifs sur toutes les plateformes. Cette méthode, demande beaucoup de temps, compter une douzaine de mois, et peut s’avérer onéreuse.

Toutes les entreprises non pas forcément les moyens pour entamer toutes ses démarches. Des tâches qui peuvent s’avérer encore plus ardue pour un particulier. Pour les aider, les agences de communication intègrent depuis quelques années des prestations en e-reputation. Travaillant sur l’image des sportifs, nous proposons ce type de service dans le cadre de son pack « Team Kinic ».

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des conseils

et des stratégies sur le marketing digital :

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.