Nom de domaine et hébergement, comment choisir ?

Nom de domaine et hébergement, comment choisir ?

Nom de domaine et hébergement, comment choisir ?

Avant de lancer votre site Web, vous allez devoir réfléchir au nom de domaine et à l’hébergement. A travers cet article, nous allons vous aider à y voir plus clair.

Aujourd’hui, il existe différentes raisons pour lancer son site web, présenter son activité de formation comme Marie-Charlotte Clerf, mettre en avant un événement, promouvoir ses services, parler de ses sujets favoris, faire du commerce électronique.  Cependant, avant même la conception du site Web, deux points sont à prendre en compte le choix d’un nom de domaine et celui de l’hébergement.

Le nom de domaine

fotolia_232268_subscription_lConcernant le nom de domaine, il faut d’abord s’assurer que celui-ci n’a pas été déposé. Cela peut être fait en consultant un outil de recherche de disponibilité de nom de domaine. La plupart proposent également un générateur de noms qui permet de faciliter les séances de brainstorming.

Règle d’or, le nom de domaine doit être facilement mémorisable. Le moyen le plus simple pour choisir son nom de domaine est d’utiliser celui de sa société ou de son association par exemple. Mais si celui est trop long ou difficilement prononçable, plusieurs noms pouvant être reliés à un site Web, autant associer également un nom court.

Un autre point important est l’extension. En général, il est conseillé d’utiliser une extension .fr pour un site qui touche d’abord un public national dans le cas de la France, mais rien n’empêche de déposer un site avec un .com si l’activité du site à une visée commerciale ou une portée internationale. Enfin, il existe une alternative à cette dernière extension avec le .net, généralement prisé par les fournisseurs d’accès. L’url du site Web se présente alors de la manière suivante : https://www.jimagine.org

L’offre d’hébergement

Si l’enregistrement d’un nom de domaine peut-être effectué par soi-même, les fournisseurs d’hébergement en ligne peuvent s’occuper du dépôt. Celui est généralement gratuit et permet de ne plus avoir à se pencher sur les formalités administratives.

Par exemple, en se référant sur les offres de l’hébergeur LWS proposées sur la page Hébergement Web de l’agence de communication Kinic, en fonction de l’hébergement, il est possible d’obtenir gratuitement entre 1 et 3 noms de domaines.

Lors de la sélection de l’hébergeur et du type d’hébergement, plusieurs critères rentrent en jeu. Côté client, ce sera le trafic que doit générer le site web, le type d’activité (critique s’il s’agit d’un site B to B ou B to C) et les besoins en stockage (volumineux si le site est destiné à abriter directement du contenu vidéo).

Côté hébergeur, il est bien de connaître la réactivité et la qualité du SAV au cas où le site serait ralenti ou deviendrait inaccessible, la sécurité (sauvegardes régulières) et la facilité d’administration afin de pouvoir soi-même apporter des mises à jour, le nombre d’adresses mails gérables et le type de bases de données supporté.

Toutefois, s’il y a bien un point qui est à traiter en priorité, c’est le type d’hébergement. Si le trafic du site Web est faible ou que son utilisation ne demande pas une haute disponibilité, un hébergement mutualisé suffira. Dans ce cas de figure, le site web est hébergé sur le même serveur que d’autres et partagera toutes les ressources, stockage, mémoire, bande passante …

Par contre, si la consultation est importante et que le site web héberge une activité critique, nécessitant une disponibilité de tous les instants, cas d’une boutique en ligne qui doit fonctionner en 24/7, il est préférable de s’orienter vers un hébergement dédié. Bien entendu, les tarifs ne sont alors plus les mêmes …

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des conseils

et des stratégies sur le marketing digital :

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.