fbpx

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

Comment développer un site Internet écologique ?

Comment développer un site Internet écologique ?

Comment développer un site Internet écologique ?

Le thème de l’écologie est devenu un facteur déterminant dans la communication des marques. Il n’est plus possible, de nos jours, de faire du marketing sans y faire référence. Tant est si bien que les web designers doivent aussi se mettre à la page. 

Concevoir un site web qui soit rapide, fonctionnel et esthétique tout en étant écoresponsable représente un véritable casse-tête.

Pourtant, bien que les géants du numériques tendent à mettre la poussière sous le tapis et minimiser le taux de CO2 qu’ils dégagent, le grand public commence à en prendre conscience. 

En 2017, les data centers qui abritent des milliers de serveurs informatiques ont consommé 18% de la production électrique mondiale.

Dès lors, l’« UX vert » devient un enjeu majeur pour être en phase avec les attentes des consommateurs.

Voici quelques pistes à explorer pour un web design plus écoresponsable.

Réduire les visuels

Il y a une vingtaine d’années, le web était en blanc et noir, les images étaient rares. D’énormes blocs contenaient le texte que les utilisateurs faisaient défiler.

De nos jours, impossible de concevoir un site Internet sans visuel, le monde est beaucoup plus à l’image qu’à l’écrit. Il serait, à l’heure actuelle, inconcevable de développer un site de jeux de dice ou de mode sans un visuel impeccable.

Cependant, l’impact écologique de toutes ces images stockées n’est pas moindre, bien au contraire, l’émission de gaz à effet de serre qui en résulte est considérable.

Une piste pour remédier à cet état de fait serait de commencer par réduire la taille des photos et vidéos. En baissant leur qualité et en les utilisant judicieusement on peut parvenir à réduire les émissions.

 Vidéos optimisées

Plus gourmandes que les images, les vidéos sont de grandes polluantes. Depuis l’avènement des plateformes de streaming leur consommation ne cesse de croître ce qui pose un véritable souci sur le plan écologique, tant l’émission de CO2 est importante.

Les web designers devraient faire attention aux formats qu’ils utilisent, ne pas mettre en ligne une vidéo de 1080p quand cela ne sert à rien ou mettre un générique au début ou à la fin de 15 ou 20 secondes. 

Il est essentiel de se poser les bonnes questions quand on conçoit un site web afin d’alléger et de raccourcir les vidéos.

Les polices d’écriture

Cela paraît anodin, mais la taille des polices utilisées joue un rôle dans la lutte pour protection de l’environnement. Plus on multiplie l’utilisation de celles-ci plus on consomme des données.

L’idéal, écologiquement parlant, serait de se limiter à uniquement deux styles de polices pour limiter l’émission de gaz à effet de serre. 

La réduction d’effets de style est véritablement une piste intéressante à explorer en vue d’un web design écoresponsable.

Recycler

Recycler, plutôt que télécharger à chaque nouveau projet une nouvelle image ou vidéo est aussi une solution écologique.

Il est tout à fait envisageable de donner une seconde vie à une image en se servant du fichier d’origine avec un filtre CSS pour la flouter, la mettre en noir et blanc, en couleur, etc.

Le « green UX » n’en est qu’à ses balbutiements, mais il sera partie intégrante de toutes les stratégies marketing des années à venir.


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des conseils

et des stratégies sur le marketing digital :

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.